Les Arts et le Coeur
Les Arts et le Coeur

Dossier sur les Huiles

 

Les huiles alimentaires sont constituées à 100 % de lipides (environ 99 % de triglycérides, le reste étant composé principalement de lécithines - suivant l'huile - et de vitamine E),

Chaque huile a une composition en acides gras différente :

La vitamine E protège les corps gras contre l'oxydation.

 

Elles sont couramment utilisées en cuisine pour assaisonner les salades, comme corps gras de cuisson et friture.

 

Pour chaque huile, il existe une température critique (ou point de fumage) qu'il ne faut pas atteindre ou dépasser. Quand l'huile atteint la température critique, ses composants se dégradent, forment des composés toxiques (benzopyrèneacroléine) et l'huile fume. C'est pour cela que certaines huiles comme l'huile dnoix dont la température critique est basse sont déconseillées pour la cuisson. Il est préférable de jeter une huile qui a fumé, ou même moussé.

 

Historiquement, les huiles alimentaires ont été utilisées pour la conservation de la viande.

Les huiles doivent être protégées de l'air et de la lumière (à cause de l'oxydation), ainsi que de la chaleur. La réaction d'oxydation ou rancissement se produit lorsque les acides gras insaturés fixent l'oxygène de l'air.

Les huiles pressées à froid contiennent naturellement plus de substances antioxydantes que les huiles raffinées. Lorsque les antioxydants contenus dans l'huile sont épuisés, elle commence à rancir : elle prend un goût âcre et une odeur désagréable (elle n'est alors plus consommable).

Certains extraits de plantes comme le romarin, le sauge, le thé ainsi que des mélanges de tocophérols ou le palmitate d'ascorbyle ont été étudiés pour leurs propriétés anti oxydantes dans les huiles.

Les huiles vierges pré-emballées peuvent se conserver jusqu'à un an dans leur bouteille d'origine, à l'abri de la lumière de préférence; après ouverture, il faut les mettre :

  • à l'abri de la lumière (à température ambiante ou au réfrigérateur) : pour les huiles d'arachide, de carthame oléique, d'olive, de pépins de courge, de tournesol oléique ou de sésame ;
  • au froid et pas plus de 6 mois pour les plus riches en acides gras poly-insaturés ;
  • au froid entre 1 et 3 mois pour les plus riches en acides alpha-linoléniques ;
  • l'huile de lin est à consommer très rapidement (depuis 2008, elle est à nouveau autorisée à la vente (en mélange) pour l'alimentation par les autorités françaises).

Certaines huiles ont tendance à se solidifier en formant des « flocons » à 4 °C: ce phénomène n'a aucune incidence sur leur qualité et ces amas redeviennent liquides à température ambiante. Les huiles les plus riches en acides gras mono-insaturés (comme l'huile d'olive) se figent complètement, il est donc plus pratique de les conserver à température ambiante.

Les huiles majoritairement trouvées dans la grande distribution sont des huiles raffinées, plus stables, et sans arrière-goût végétal car les mucilages, les gommes, la lécithine et d'autres composés végétaux ont été éliminés lors du raffinage. Plus une huile contient des acides gras poly-insaturés, plus elle nécessite de précautions pour sa conservation. Mais son intérêt nutritionnel est plus grand également !

 

 

L’huile d’arachide : Tout le monde connaît la cacahuète, fruit de l'arachide, très prisée à l'apéritif, mais l'on connaît moins l'huile d'arachide, pourtant précieuse dans l'alimentation et riche en propriétés bénéfiques pour la santé.

 

Grâce à son apport très riche en protéines, l'arachide et l'huile d'arachide peuvent remplacer, en tout ou en partie, les viandes et les poissons

 

On peut l'employer aussi bien pour la pleine friture que pour les plats sautés, les cuissons à la poêle et les assaisonnements de salade.

 

En ingestion

Comme beaucoup d'oléagineux, l'huile d'arachide consommée régulièrement et, à dose modérée, a des propriétés bénéfiques pour la santé. Ainsi des études ont montré qu'elle contribue à :

faire diminuer le taux de cholestérol ;

calmer les ulcères d'estomac et les problèmes digestifs ;

soulager les gaz et les ballonnements.

 

En usage externe

L'huile d'arachides est parfois appliquée directement sur la peau dans la lutte contre :

l'arthrite ; les douleurs articulaires ; la peau sèche ; l'eczéma ; les croûtes du cuir chevelu ;

la perte des cheveux.

Bon à savoir : l'huile d'arachide adoucit et nourrit les zones de la peau très sèches, comme les coudes, les genoux, les mains et les pieds, et elle soulage les brûlures superficielles de la peau.

 

 

L’huile d’argan : elle s’utilise crue.

L'huile d'argan est tirée de l'arganier, arbre endémique du Maroc (présent surtout dans le Souss et les régions voisines) et du Sud-Ouest algérien (dans quelques petites stations3 autour de Tindouf, où sa présence est limitée3). Elle est très utilisée dans la cuisine traditionnelle du Souss.

 

Riche en vitamine E, en antioxydants, elle est aussi employée pour ses propriétés cosmétiques.

Il existe deux types d'huile d'argan selon que les amandons sont ou non torréfiés avant utilisation. L'huile alimentaire, plus sombre et au goût plus prononcé à cause de la torréfaction, s'utilise comme une huile habituelle pour préparer les salades et crudités.

 

L'huile d'argan contient 43 % d’acide oléique (Oméga-9), 36 % d’acide linoléique (Oméga-6) et le reste étant leur forme mono-glycérique respective5.

 

L'huile cosmétique, plus claire, s'utilise en application sur la peau et les cheveux et aurait des vertus contre la chute des cheveux, l'eczéma, la déshydratation cutanée, elle stimule les cellules cérébrales et le fonctionnement du foie.

Utilisée depuis des siècles par les femmes berbères pour ses propriétés cosmétiques, cette huile de couleur miel est riche en acides gras essentiels oméga-6 et en tocophérols (vitamine E), antioxydants qui préviennent le dessèchement de la peau. Elle s'utilise aussi bien en massages légers sur le visage qu'en application locale sur les zones du corps particulièrement desséchées.

L’huile d’argan redynamise la peau, relance les fonctions vitales des certaines cellules épidermiques, restaure la barrière cutanée et neutralise les radicaux libres responsables du vieillissement cutané. En application dermatologique l’huile d’argan exerce donc un effet nourrissant, elle stimule l’irrigation. Elle contribue à prévenir l’apparition des rides, de la cellulite, des vergetures et des pattes d’oie.

 

L’huile d’avocat : L'huile d’avocat destinée à l'assaisonnement est idéale sur des salades croquantes et tendres ou sur des salades de crudités.

L'huile d'avocat comme l'huile d'olive est riche en acides gras mono-insaturés (environ 80 % des acides gras). Le contenu en acide palmitoléique est en revanche une spécificité de l'huile d'avocat ainsi que son contenu plus important en acide alpha-linolénique (oméga-3) dont la présence rééquilibre favorablement le rapport oméga-3/oméga-6. Elle est aussi connue pour sa teneur exceptionnelle en composés insaponifiables : 5 % (1 % au plus pour les autres huiles) : vitamine E, phytostérols, caroténoïdes.

La vitamine E est l'antioxydant naturel des huiles végétales.

La richesse de l'huile d'avocat en acides gras mono-insaturés est comparable à celle de l'huile d'olive. Les effets bénéfiques sur la protection cardio-vasculaire liés au régime dit méditerranéen sont attribués en partie à l'apport de ces acides gras dans l'alimentation à la place des graisses saturées, entraînant une diminution de la teneur en VLDL-cholestérol, appelé mauvais cholestérol.

Les stérols de la fraction insaponifiable de l'huile d'avocat, en particulier le sitostérol, complètent cette action en limitant l'absorption du cholestérol au niveau de l'intestin.

On estime que la diminution du cholestérol sanguin se manifeste à partir de 1 gramme de stérols végétaux ingérés par jour. Grâce à sa teneur élevée en phytostérols (5 % du poids de l'huile), une cuillerée à soupe d'huile d'avocat apporte environ 80 % de cette quantité. Autre rôle bénéfique pour la santé : la présence de caroténoïdes. En plus de leur activité antioxydante, ce sont des précurseurs de la vitamine A, essentielle pour la vision nocturne. Enfin, l'apport en antioxydants est renforcé par la présence des tocophérols et également des polyphénols entraînés lors de la centrifugation.

 

L'huile d'avocat est très résistante à l'oxydation quand elle est extraite de fruits de bonne qualité par centrifugation. La préparation dans des conditions douces conduit à une teneur optimale en tocophérols, et l'huile se conserve alors longtemps. Un conditionnement dans une bouteille en verre coloré augmente sa durée de conservation qui peut atteindre deux ans.

La stabilité face à l'oxydation se traduit par une résistance élevée à la température (…)

 

Riche en protéines

Riche en vitamines A, B, C, D, E, H, K et PP

 

L’huile de cameline : L'huile de cameline doit être consommée dans les 2 mois après son ouverture. Elle se consomme crue et en salade.

L'huile de cameline possède 4 fois plus d'oméga-3 que l'huile de colza, présentée comme la panacée dans ce domaine.

 

Elle favorise le rééquilibrage dans notre organisme du rapport oméga-6 / oméga-3 généralement trop élevé dans notre monde occidental.

En effet la quantité d'oméga-6 est trop importante dans notre alimentation quotidienne, tandis que les oméga-3 se font beaucoup trop rares.

La richesse d'oméga-3 dans la cameline contribue à obtenir une bonne proportion oméga-6 / oméga-3 qui devrait se situer entre 1 et 5 au maximum, contre 10 ou 15 en moyenne dans la population occidentale !

La grande majorité des Européens manquent d’acides gras essentiels dits oméga-3.

Un déséquilibre au niveau de ces oméga peut entraîner l'obésité chez l'homme et augmente le risque de contracter des maladies cardiovasculaires.

Il suffit simplement d'augmenter l'apport d'oméga-3 pour ré-équilibrer ce rapport oméga-6 / oméga-3, afin qu'il descende à moins de 5.

 

2). L'huile de cameline est conseillée pour les peaux sensibles ou sèches.

Elle aide la peau à lutter de manière efficace contre les rougeurs diffuses du visage, les inflammations cutanées et apaise la sensation de chaud.

Elle s'utilise également dans le cadre de peaux atopiques (eczéma, psoriasis), de peaux matures et de pores dilatés.

 

De par sa forte teneur en acide alpha-linolénique (omega-3), elle aide à abaisser le taux de tri-glycérides sanguin, ainsi que le taux du mauvais cholestérol (LDL) qui encrassent les artères.

La présence de polyphénols contenus dans l’huile de cameline, aide à lutter contre l'oxydation du mauvais cholestérol. Cela permet de réduire les causes qui sont à l'origine de l'obstruction des artères.

 

 L'huile de cameline contribue à diminuer légèrement la tension artérielle, ainsi que le rythme cardiaque, tout en prenant soin de vos artères.

Elle permet de réduire les irrégularités des battements du cœur.

 

Elle améliore la circulation sanguine en fluidifiant le sang, ce qui diminue le risque de formation d'un caillot pouvant boucher une artère, aussi bien au niveau du cœur que du cerveau.

L'huile de cameline favorise donc un bon fonctionnement du cœur, prévient les troubles cardiovasculaires et réduit le risque d'accident vasculaire cérébral.

 

Les oméga-3 (ALA) présents dans l'huile de cameline sont bons pour le cerveau.

Ils favorisent un meilleur fonctionnement du système nerveux, offrent une plus grande résistance au stress, tout en améliorant votre moral et votre humeur !

 

Les oméga-3 permettraient de se protéger du cancer, car ils empêchent l'action néfaste des Oméga-6 lorsque ces derniers deviennent trop nombreux dans notre alimentation.

De plus, ils rendent les cellules cancéreuses plus fragiles. Le corps les rejette plus vite, ce qui réduit le risque des métastases.

 

L’huile de carthame : Elle ne supporte pas la chaleur !

 

L’huile de carthame est un véritable brule graisse qui permet de garder la ligne pour plusieurs raisons. Tout d’abord à cause de sa forte teneur en acide linoléique qui aide à réduire le niveau de sucre dans le sang et donc le poids. Les omégas 3 et 6 présents naturellement dans l’huile de carthame (pas obligé qu’elle soit bio) sont également responsables de la réduction du taux de cholestérol. Enfin et surtout, il est admis que l’huile de carthame permet de perdre du poids grâce à ses 20% d’adiponectine responsable de l’effet brûle graisse de cette huile.

 

Vitamines E et K

 

Huile de coco : Elle s’utilise crue ou cuite.

Il existe deux types d’huile de noix de coco, l’huile de noix de coco raffinée et l’huile de noix de coco non raffinée.

Une fois ouverte, stockez le pot ou la bouteille d’huile de noix de coco dans le réfrigérateur prolongera sa durée de vie de six mois. Mais par expérience l’usage de l’huile de coco est tellement agréable et bénéfique que vous aurez fini la bouteille bien avant.

Vous pouvez sans problème la stocker à température ambiante, c’est nettement plus simple et facile à l’usage, mais comme toutes les huiles, l’huile de coco n’aime pas la lumière, qui peut lui faire perdre nombre de ses qualités. Pensez donc à la mettre dans un placard quelconque.

Pot ou bouteille veillez à ce que ce soit toujours bien fermé, l’huile de coco et l’oxygène ne font pas bon ménage, le récipient doit être bien clos.

1. Aide votre système immunitaire : 
Le premier et le plus important des avantages de l’huile de noix de coco vierge est qu’elle va vous aider à préparer des anti corps et à améliorer donc votre système immunitaire. Elle possède des propriétés antibactériennes, antifongiques et également des propriétés anti-inflammatoires.

2. Aide à la guérison des blessures :
Ses propriétés antiseptiques sont toutes indiquées pour soigner les petites coupures, les petites éraflures que l’on peut se faire quotidiennement. Là où vous appliquez un antiseptique quelconque, de nombreux peuple appliquent de l’huile de coco.

3. Aider votre système digestif :
L’huile de noix de coco vierge lorsqu’elle est prise à des doses appropriées va pouvoir aider à se débarrasser des syndromes du côlon irritable et contribuer également à améliorer la digestion.

4. Aide à la perte de poids :
L’huile de noix de coco vierge comporte des acides gras à chaîne moyenne qui sont utilisés par l’organisme pour la production d’énergie. Seul une petite partie est stockée dans le corps sous forme de graisse. Par conséquent, elle peut réellement vous aider à perdre du poids.

5. aide à Hypo thyroïdisme :
La recherche scientifique a démontré que la consommation d’huile de noix de coco vierge permettait de contrôler et de réduire l’hypothyroïdie.

6. Aide à se débarrasser des vergetures :
Les vergetures peuvent être formées non seulement en raison de la grossesse, mais aussi en raison de changements de poids en excès ou en pertes. Dans toute situation, l’huile de noix de coco vierge peut vous aider à vous débarrasser des vergetures en massant régulièrement la zone touchée.

7. Aide à la dermatite et aux infections :
Lorsqu’elle est appliquée sur les blessures, l’huile de coco vierge peut aider à prévenir la propagation de l’infection 
staphylococcique et elle peut aider aussi dans le traitement des troubles de la peau.

8. Aide votre cœur :
L’huile de coco vierge est élevée en acides gras saturés, mais ils ne sont pas «mauvais» pour le corps. En fait, l’huile de coco vierge peut réduire le taux de mauvais cholestérol et de vous éviter des maladies cardiaques et réduire le risque de crises cardiaques.

 

Huile de colza : L'huile de colza destinée à l'assaisonnement est idéale sur des salades croquantes et tendres ou sur des salades de crudités.

 

L'huile vierge de colza première pression à froid est, contrairement, à l'huile raffinée, remarquable pour ses qualités gustatives et diététiques. Son goût prononcé s'accorde volontiers avec tous les légumes et les crudités. Sur des salades tièdes ou froides, mariez-la par exemple à un jus de citron.

 

L'huile de colza est l'huile alimentaire dont le profil en acide gras est idéal par rapport à nos besoins. Elle est particulièrement intéressante par sa teneur en acide alpha-linolénique dit acide gras essentiel car il est indispensable à notre santé et notre organisme ne peut pas le synthétiser.

L’acide alpha-linolénique est le précurseur des Oméga-3. Rares sont les huiles qui ont le privilège de le contenir en dehors de l’huile de colza ou l’huile de noix.

Les Oméga-3 sont formidablement importants pour le cœur et les vaisseaux sanguins. Ils s’opposent en effet à la formation de caillots dans les artères, réduisent l’hypertension, annihilent les triglycérides en excès, modèrent l’inflammation. Ils contribuent à diminuer le risque cardio-vasculaire sans pour autant abaisser le cholestérol.

Il ne faut pas oublier le rôle majeur des Oméga-3 pour le fonctionnement harmonieux du cerveau. En effet, le cerveau fonctionne avec du gras, en grande partie d’origine strictement alimentaire ! Le cerveau est d’ailleurs l’organe le plus riche en gras, et en particulier en Oméga-3. Il intervient dans la prévention de la dépression, de certaines démences notamment celle de la maladie d’Alzheimer.

Notre consommation spontanée d’acide alpha-linolénique est en général moins de la moitié de nos besoins ; Une cuillère à soupe d’huile de colza par jour peut compenser l’insuffisance.

L’huile de colza est de plus, source de vitamines E, qui lui confère des vertus antioxydantes et régénérantes car elle lutte contre les radicaux libres en les neutralisants. Elle a aussi pour autre fonction de stabiliser les membranes cellulaires.

 

 

L’huile de lin : elle est utilisée crue.

L'huile de lin contient beaucoup d'oméga-3 (ALA) et peu d'acide linoleique (16 % seulement), appartenant à la famille des oméga-6.
Vous trouvez aussi des oméga-3 dans les poissons tels que : saumon, thon, sardine, hareng, maquereau et truite, en plus des huiles végétales (lin, colza, sauge, soja, noix, chanvre). Le lin est celui qui contient la plus grande quantité de ces oméga-3.

L'huile de lin favorise la prévention des maladies cardio-vasculaires en diminuant le taux du mauvais cholestérol (LDL), ainsi que les tri-glycérides et rend le sang plus fluide. Elle est également une aide au traitement même de ces maladies. Le cœur souffre moins.
En fait, le corps convertit l'ALA en 2 autres oméga-3 qui sont le EPA et le DHA, mais la science ne sait pas à ce jour lequel des 3 a un effet positif contre les maladies cardio-vasculaires. Quel que soit la réponse, il faut qu'il y ait au départ au moins un bon apport d'ALA appartenant aux oméga-3.
Ce sont des constituants essentiels à nos cellules. Si elles en manquent, alors elles souffrent, surtout les cellules cardiaques ainsi que les neurones !

Les oméga-3 fluidifient le sang et donc empêchent la formation de caillots qui sont souvent la cause de l'accident vasculaire cérébral, (AVC).

L'huile de lin, toujours grâce à sa haute teneur en ALA, améliore l'attention et par conséquent la concentration, laquelle est à l'origine d'une bonne mémoire. Elle aide le cerveau à mieux fonctionner et à retenir plus facilement les informations.


Elle permet à la peau à devenir plus jolie, améliore la beauté des cheveux, ainsi que des ongles. Elle est très efficace sur les peaux sèches.
Elle aide à combattre l'eczéma et les psoriasis.


 L'huile de lin favorise la diminution des inflammations, comme par exemple : la goutte, la polyarthrite rhumatoïde et l'ostéo-arthrite.


 Elle combat les états dépressifs, soulage le stress et favorise la détente. C'est votre moral qui s'améliore !

Elle renforce et améliore le système immunitaire.

 

 L'huile de lin favorise l'amélioration de la vue.


 Elle offre la possibilité aux blessures de guérir plus rapidement. Il en est de même pour les entorses.

 

Il est préférable de conserver les gélules de l’huile de lin dans un endroit sombre et frais. L'idéal est le frigo, car sa forte teneur en acide alpha linolénique (l'oméga-3), la rend très sensible à la chaleur et à la lumière. Il s'oxyde vite. Les capsules, bien que mieux protectrices que l'huile en bouteille, ne doivent pas être conservées trop longtemps, sous peine de rancir et deviennent toxiques.

 

Huile de noisette : L'huile de noisette destinée à l'assaisonnement est idéale sur des salades croquantes et tendres ou sur des salades de crudités.

Elle convient très bien pour parfumer une viande blanche ou une volaille après cuisson, et apportera même une saveur incomparable à certaines pâtisseries (sablés, visitandines, gâteau au yaourt2…).

L'huile de noisette est riche en acides gras insaturés (environ 80 % des acides gras).

Cette huile a de nombreuses propriétés elle s'utilise bien en cuisine et en cosmétique, en tant qu'aide aux convalescents et aux enfants en pleine croissance, contribue à abaisser la tension artérielle, à combattre la frigidité et l'impuissance, possède des propriétés vermifuge et antianémique. En application sur la peau, l'huile de noisette atténue fortement les rougeurs et les irritations cutanées (acnéfuronclepsoriasis…).

 

L’huile de noix : Elle s’utilise crue.

L’huile de noix se conserve dans sa bouteille dans un endroit sec, à l’abri de la lumière et de l’air pour éviter le rancissement.

L’huile de noix compte parmi les rares huiles ayant une très bonne teneur en acide alpha-linolénique ou oméga 3. Cet acide gras est essentiel car il n’est pas synthétisé par notre organisme : il faut donc le trouver dans notre alimentation. Il a de nombreuses fonctions dans l’organisme ; entre autres, il contribue au bon fonctionnement du système cardio-vasculaire.

Enfin, elle apporte de la vitamine E, un antioxydant préventif du vieillissement cellulaire et des maladies cardio-vasculaires.

 

L’huile de pépins de courge : Idéale crue.

 

L'huile de pépins de courge est constituée de composants riches en :

- acide gras : acide linoléique, acide alpha linolénique

- phylostérols

- vitamines : A ,B1, B2, B6, C, D, E et K

- oligo-élements : manganèse, fer, zinc, cuivre, magnésium, Om3 et 6

- amino-acide : curcubitine

- minéraux

- stérols.

 

L'huile de pépins de courge est aujourd'hui connue pour deux de ses propriétés thérapeutiques :

- elle traite les problèmes de la prostate notamment hypertrophie bénigne.

- elle améliore le système urinaire aussi chez la femme que chez l'homme

 

Mais, l'huile de pépins de courge :

- prévient également les caries dentaires et soigne les aphtes

- purifie l'appareil digestif en luttant contre les parasites (vermifuge)

- est reminéralisante pour les femmes enceintes à la cherche de vitalité

- tonifie et stimule le système nerveux et cardiovasculaire.

 

En fonction des parties utilisées de la courge, les propriétés thérapeutiques diffèrent. Ainsi, les graines soignent les problèmes liés à la digestion (vermifuge) et l'huile traite les problèmes de liés à la prostate.

 

L’huile de pépins de raisin :

 

Aimée des cuisiniers

L'huile de pépins de raisin, qui est fabriquée depuis des siècles dans le Bassin Méditerranéen, fut longtemps confidentielle. C'est une huile ultra fluide et presque sans aucun goût. Les cuisiniers s'en servent beaucoup pour les macérations de viande car elle la "nourrit" bien et la protège. Les morceaux étalés dans un plat et soigneusement recouverts d'huile de pépins de raisin se trouvent alors isolés de l'air et peuvent se garder deux ou trois jours ainsi. C'est pratique. D'autant plus que cette viande en ressort beaucoup plus moelleuse et tendre. Bien que l'huile de pépins de raisin soit très riche en acides gras polyinsaturés, elle ne contient pratiquement pas d'acide linolénique, responsable d'un très mauvais goût quand on le chauffe. On peut ainsi s'en servir pour les fritures. Néanmoins, cette richesse fait qu'elle se conserve mal. L'huile de pépins de raisin est particulièrement riche en vitamine E.

 

L’huile de sésame : L'huile de sésame non grillée peut être utilisée à froid dans les salades ou en cuisson.

 

antioxydants : ils protègent les cellules des radicaux libres qui sont impliqués dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d'autres maladies liées au vieillissement ;

lignâmes : des composés végétaux aux propriétés antioxydantes, également impliqués dans la diminution des lipides sanguins et de la tension artérielle ;

vitamine E ;

minéraux, tels que le calcium, le phosphore, le magnésium et le manganèse ;

fer, zinc et cuivre ;

vitamines B1, B2, B3 et B6 ;

folate ou vitamine B9 qui participe à la fabrication de l'intégralité des cellules de notre corps dont les globules rouges.

 

Ces différentes caractéristiques font de l'huile et des graines de sésame des alliées particulièrement efficaces dans la prévention :

de certaines maladies cardiovasculaires ;

de certains cancers ;

du dérèglement des taux de bon et mauvais cholestérol dans l'organisme.

 

Huile de sésame en cosmétique

L'huile de sésame possède la particularité de pénétrer très rapidement sous la peau et est, a ce titre, extrêmement utilisée en tant qu'huile de massage.

Ainsi, elle vous permettra :

de maintenir la peau souple et élastique, notamment en cas de psoriasis et de peau sèche ;

de protéger naturellement votre épiderme des rayons UV et du chlore contenu dans l'eau des piscines ;

d'accélérer la guérison des cicatrices et de diminuer les vergetures ;

de protéger votre peau des microbes pathogènes communs notamment en cas d'acné ;

sur le cuir chevelu des enfants, de tuer les poux et d'une manière générale d'alimenter le cuir chevelu et de contrôler la formation des pellicules sèches ;

sur la peau des nourrissons, de prévenir l'apparition des érythèmes fessiers.

Enfin, l'huile de sésame peut être utilisée pour se rincer la bouche et permet de réduire de 85 % le taux de bactéries responsables de gingivites.

Bon a savoir : on peut appliquer l'huile de sésame en s'auto-massant de haut en bas sur les membres et en mouvements circulaires au-dessus des articulations pour stimuler l'énergie de ces zones

 

L’huile de tournesol : Je conseille l’utilisation d’huile vierge ou première pression à froid, pour l’assaisonnement des salades.

 

Elle est l'huile végétale la plus riche en acides gras essentiels de la catégorie des oméga-6, après les huiles de carthame et d'œillette.

 

L’huile d’olive : Elle s’utilise crue ou cuite.

L’huile d’olive vierge extra est un produit très utilisé dans la gastronomie, grâce à sa saveur exceptionnelle, et aux multiples propriétés dont elle dispose pour la santé.

 

De plus, l’huile d’olive vierge extra contient des antioxydants, ainsi que d’autres nutriments anti-inflammatoires, qui permettent de réduire les niveaux élevés de mauvais cholestérol, de combattre les radicaux libres et de prévenir le vieillissement prématuré de la peau.

Elle hydrate la peau

L’huile d’olive est une excellente alternative naturelle, qui va vous permettre d’hydrater votre peau en profondeur, de l’adoucir, de prévenir les signes du vieillissement prématuré, et de la protéger contre les dommages causés par le soleil.

 

L’huile d’olive vierge extra peut être d’une grande aide pour les personnes qui cherchent à perdre du poids. Cela est dû à la sensation de satiété qu’elle apporte, et aux graisses saines qu’elle contient, capables de stimuler durablement la perte de poids.

 

Grâce à sa teneur en oléocanthal, l’huile d’olive dispose d’une action anti-inflammatoire qui permet de réduire les douleurs liées aux articulations et aux muscles.

Elle prévient la dégénération mentale

Grâce à sa forte teneur en graisses saines mono-insaturées, l’huile d’olive permet de retarder, voire d’empêcher, la dégénération mentale, qui est en lien direct avec l’apparition de maladies mentales, comme la maladie d’Alzheimer par exemple.

 

Elle a des propriétés anti-cancer, l’huile d’olive contient des antioxydants, des flavonoïdes, des polyphénols et des squalènes, qui seraient des éléments centraux de cet effet anti-cancer.

Cet effet serait dû à la forte teneur de cet ingrédient en acide oléique, l’acide gras qui prédomine dans sa constitution.

 

Elle combat le diabète

Une récente étude , publiée par la revue scientifique Diabetes Care, a démontré que le régime méditerranéen, dont l’huile d’olive est l’un des piliers, est capable de réduire les cas de diabète de type 2 de plus de 50%. Cela est dû à la teneur en graisses saines de l’huile d’olive, qui permet d’aider à réguler les niveaux de sucre dans le sang et la production d’insuline.

Elle fortifie le système immunitaire

L’huile d’olive est riche en antioxydants, et en nutriments essentiels, qui lui permettent d’aider le système immunitaire à nous protéger contre les maladies.

Elle diminue la pression artérielle

Trois cuillères par jour d’huile d’olive peuvent aider une personne à diminuer sa pression artérielle diastolique et systolique. 

Elle régule le cholestérol, et pour éliminer les excès de mauvais cholestérol dans l’organisme.

L’huile d’olive permet donc de prévenir l’apparition de nombreux problèmes cardiovasculaires.

Elle lisse les cheveux

Les graisses saines et les nutriments que contient l’huile d’olive sont idéaux pour prendre soin de la beauté des cheveux.

 

Les différents pays producteurs :

Le pays d’origine donne à l’huile d’olive des saveurs comparables à la diversité des vins Français et leurs terroirs.

Espagne, Tunisie, Grèce, France, Algérie, Maroc, Italie et Portugal…..